thumbnail

Tout automobiliste est dans l’obligation de souscrire à une assurance auto, qu’elle soit au tiers, ou tiers plus ou tout risque. Cependant, vous avez très certainement remarqué que les cotisations étaient plus élevées pour les jeunes conducteurs. Pourquoi, qui est considéré comme jeune conducteur et comment diminuer ses mensualités ? C’est ce que l’on vous explique dès à présent.

Assurance auto : pourquoi les jeunes conducteurs paient plus cher ?

Les cotisations de l’assurance auto à laquelle vous allez souscrire chez maaf.fr par exemple, ou un tout autre assureur, sont bien plus importantes pour vous jeune conducteur. La raison est simple et concerne votre expérience, qui est limitée par rapport à un automobiliste plus aguerri. Le risque d’avoir un accident est bien plus grand, ce qui oblige les assureurs à faire grimper les tarifs en cas de prise en charge.

Il faut cependant savoir que cette méthode est parfaitement légale, la surprime étant codifiée dans l’article A.335-9-1 du Code des Assurances. Aussi, il est parfaitement impossible de se retourner contre un prestataire pratiquant des cotisations plus élevées.

Cependant, il faut savoir qu’au bout de quatre ans, la surprime de votre assurance auto sera supprimée. Elle représente 100% du tarif basique et subit une diminution dès la deuxième année. Elle retombera à 50%, puis à 25% la troisième année. En revanche, pour bénéficier de cet allègement de vos mensualités, vous ne devez avoir subi aucun accident.

Mais alors, qui sont les personnes considérées comme jeunes conducteurs ? Voici la réponse dès à présent.

Qui sont les personnes considérées comme jeunes conducteurs ?

Si vous avez le permis depuis plusieurs années, mais que vous aviez pour habitude de conduire le véhicule de votre conjoint ou conjointe, dans ce cas, vous serez considéré comme jeune conducteur. En effet, vous n’avez jamais souscrit à une assurance auto à votre nom et devrez vous acquitter de la surprime.

Il en va de même pour les automobilistes qui ont subi une annulation de permis suite à la perte de leurs points. Bien évidemment, les personnes qui viennent d’obtenir l’examen du permis de conduire sont également à inclure dans la catégorie des jeunes conducteurs.

Rassurez-vous, il est néanmoins possible de faire baisser le montant de vos cotisations.

Comment diminuer ses cotisations ?

Si vous n’avez pas le budget nécessaire pour vous acquitter des mensualités et de la surprime imposée par les assureurs, dans ce cas, sachez qu’il existe des moyens simples pour limiter vos dépenses. Les voici, un peu plus en détail :

–          Se déclarer comme conducteur secondaire : vous pouvez être assuré par votre conjoint ou vos parents. Cependant, tous les assureurs ne sont pas dans l’obligation d’accepter. Parfois, une majoration sera demandée, mais celle-ci sera moindre que les cotisations de l’assurance auto pour jeune conducteur.

–          Opter pour une assurance au tiers ou au kilomètre : ce sont les solutions les moins onéreuses. En revanche, elles vous offrent une protection moindre, ce que vous devez prendre en considération avant de faire votre choix.

–          Trouver un assureur vous proposant une offre avantageuse : certains prestataires disposent d’offres plus intéressantes pour les jeunes conducteurs. N’hésitez pas à les comparer pour choisir celle qui vous convient et qui répond à vos besoins d’automobiliste.

–          Un véhicule adapté à un jeune conducteur : les voitures qui représentent les cotisations les plus onéreuses sont celles qui disposent d’un grand nombre de chevaux fiscaux. Aussi, il est indispensable d’opter pour un véhicule adapté, afin de payer moins cher.

–          Optez pour un permis en conduite accompagnée : cela réduit la prime à 25% dès la souscription à une assurance auto, une solution très intéressante.